Numéros utiles :
Dialyse : 04 73 31 83 00
Consultations Néphrologiques :
04 73 31 54 55

HAD : 04 73 88 40 58


Sièges social :
AuraSanté
ZAC Les Montels III - Rue Marie Marvingt
63118 CEBAZAT
Adresse postale :
Rue Marie Marvingt - CS 10001 CEBAZAT
63360 GERZAT
Tél. : 04 73 98 98 10 - Fax. : 04 73 98 98 29

Association Loi 1901 créée le 13 décembre 1973
Déclaration parue au JO du 22 décembre 1973

Logo FEHAP

Vous êtes ici Accueil > Actualités

Néphrologie & Thérapeutique

Article paru dans la Revue Néphrologie & Thérapeutique en Décembre 2017
Volume 13, Issue 7, December 2017, Pages 544-549

L’activité physique, un facteur protecteur cardiovasculaire et métabolique chez les patients porteurs d’une insuffisance rénale
Myriam Isnard-Rouchon - Céline Coutard




Objectifs :
Le but de cette étude est de tester l’efficacité de l’activité physique (AP) durant l’hémodialyse comme traitement protecteur des pathologies cardiovasculaires (CV).


Méthode :
Quatre-vingt patients volontaires ont été inclus dans cette étude prospective multicentrique et suivis durant deux ans, soit 40 patients dans le groupe exercice (EX) et 40 patients dans le groupe témoin. Au cours du suivi, neuf patients sont sortis de l’étude dans le groupe EX et cinq dans le groupe témoin. Différents paramètres ont été mesurés : le cholestérol total, le HDL-cholestérol (HDL-c), le LDL-cholestérol (LDL-c), les triglycérides (TG), l’hémoglobine (Hb), la préalbumine, l’albumine, la PTH, à M0 et M24. Le nombre de traitements antihypertenseurs et les doses d’érythropoïétine (EPO) sont relevés en début et fin d’étude. Nous avons également répertorié dans chaque groupe le nombre d’hospitalisations pour toute pathologie CV.


Résultats :
Nous avons observé une diminution significative du cholestérol total dans le groupe EX : 1,86 ± 0,49 g/L à M0 versus 1,64 ± 0,38 g/L à M24 (p < 0,05). HDL-c et LDL-c restent stables dans les deux groupes. Les TG diminuent de façon significative dans le groupe EX : 1,76 ± 0,89 g/L vs 1,44 ± 0,69 g/L (p < 0,05). Le nombre de traitements antihypertenseurs par patient diminue de façon significative (p < 0,05) dans le groupe EX entre M0 et M24 (1,61 ± 1,28 à M0 vs 0,74 ± 0,85 à M24). Les patients EX sont moins hospitalisés pour motifs cardiovasculaires : cinq séjours hospitaliers versus 14 pour le groupe témoin.


Conclusion :


Cette étude démontre qu’un programme d’exercice aérobie de pédalage intradialytique induit des effets bénéfiques sur la protection métabolique et cardiovasculaire chez les patients insuffisants rénaux chroniques hémodialysés. Nous avons observé une diminution du nombre d’événements CV dans notre population durant le suivi de deux ans.




PDF
Cliquez ici pour télécharger l’article